top of page
  • Photo du rédacteurAudrey Manach

Qu’est-ce que le terroir ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2022

Comment le définir ?


« Un terroir est un espace géographique délimité défini à partir d’une communauté humaine qui construit au cours de son histoire un ensemble de traits culturels distinctifs, de savoirs et de pratiques fondés sur un système d’interactions entre le milieu naturel et les facteurs humains. Les savoir-faire mis en jeu révèlent une originalité, confèrent une typicité et permettent une reconnaissance pour les produits ou services originaires de cet espace pour les hommes qui y vivent. Les terroirs sont des espaces vivants innovants qui ne peuvent être assimilés à la seule tradition »*.

*Proposition de définition d’un groupe de travail INRA/INAO


Cette notion de terroir ne peut se traduire dans une autre langue d’où cette définition très détaillée, l’absence de mot similaire dans une autre langue traduit bien là cette spécificité de notre patrimoine culturel.


Aujourd’hui nous cherchons tous du sens et de l’authenticité. Valeurs de responsabilité écologique, bon produit issu d’un circuit court et d’une agriculture biologique un produit qui raconte son histoire et celle de son terroir.


Les Français sont hédonistes. Pour 63 % d’entre eux, l’alimentation est une source de plaisir. Quatre points de plus que la moyenne mondiale !


Cette demande de retour au vrai, au brut, au terroir et aux produits locaux, le bien manger et le manger ensemble sont deux notions très largement reprises depuis 2020. Le terroir possède un capital impossible à délocaliser ou à reproduire.


Les Français évoluent dans leur manière de faire leurs courses. Durant cette dernière décennie, le consommateur se détourne de ce qui le séduisait : le hard-discount (-3,2 points de parts de marché [pdm] depuis 2009), les marques de distributeur (-4,4 points de pdm dans le même temps). À l’inverse, il fragmente ses courses, effectue un retour vers les circuits de proximité (fréquentés par 70 % des foyers en 2018, contre 50 % en 2009). Il opère un retour aux sources : la consommation locale remporte les suffrages (77 % d’opinions favorables en 2018, contre 48 % en 2010).


C’est pourquoi il est important aujourd’hui de valoriser et de soutenir les acteurs du terroir pour accompagner ce changement de consommation et de regard du grand public vers ces produits et producteurs locaux.



Rédaction - Audrey MANACH


Comments


bottom of page